Information Santé


Plus d'information

Centre médical de l'Aérogare :
Tél : 05 96 42 16 16.

Ouvert tous les jours en continu de 7h à 23h

Site du ministère de la Santé :
http://www.sante.gouv.fr

Centre de vaccination : Aérovac, centre de vaccinations internationale.
Vaccinations contre la fièvre jaune (obligatoire pour se rendre en Guyane).
Sur rendez vous du lundi au vendredi de 9h à 13h.
Tél : 05 96 42 16 16

Retrouvez toutes ces informations sur le site web du centre médical en cliquant ici

A la Martinique, aucune vaccination particulière n’est exigée.
 
En partance de la Martinique : Assurez-vous que votre carnet de vaccination est à jour et que la destination qui vous attend ne requiert pas de vaccins supplémentaires.
 
Pour en savoir plus : http://www.cimed.org
 
 
Informations spéciales (Informations du Ministère de la santé et des solidarités, avril 2006)
La grippe aviaire
La grippe aviaire est une maladie animale. Cependant, dans quelques cas répertoriés par l'Organisation Mondiale de la Santé, le virus de la grippe aviaire a pu se transmettre à l'homme par le biais des sécrétions respiratoires des animaux infectés, par leurs déjections ou par les plumes et les poussières souillées. Seules les personnes qui ont des contacts étroits, prolongés et répétés avec des animaux malades sont exposées à une contamination par le virus aviaire A(H5N1). La maladie n'est pas transmissible d'homme à homme.
 
Pour en savoir plus : http://www.sante.gouv.fr
 
Le Chikungunya
Le virus Chikungunya (alphavirus, Togaviridae) est transmis par des moustiques du genre Aedes. Il est responsable d’une infection aiguë ressemblant à la dengue. La maladie peut passer inaperçue ou se manifester en moyenne 4 à 7 jours après la piqûre infectante, par l’apparition soudaine d’une fièvre élevée associée à des maux de tête, et à d’importantes douleurs musculaires et articulaires touchant les extrémités des membres (poignets chevilles, phalanges) qui peuvent persister plusieurs semaines. Une éruption cutanée peut également apparaître. Des hémorragies bénignes de type gingivorragies (saignements des gencives) et d’épistaxis (saignements de nez) sont également possibles, surtout chez l’enfant. Il est important de consulter un médecin en cas de signes évocateurs. La confirmation biologique d’une infection à virus chikungunya s’effectue par analyse sérologique (recherche dans le sang d’anticorps spécifiques au virus). En l’absence de traitement préventif, il est fortement recommandé de se prémunir contre les moustiques en se protégeant (moustiquaires, gels, sprays, répulsifs divers…) et en évitant leur prolifération (eaux stagnantes...).
 
Pour en savoir plus : http://www.sante.gouv.fr

 

Aéroport Martinique // Pôle Caraïbes